Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.
mascotte

Plateforme Educative
en Santé & Nutrition

Actualités

Dysbiose et Troubles digestifs après chirurgie bariatrique 26/03/2020

Dysbiose et Troubles digestifs après chirurgie bariatrique

Certains patients après chirurgie bariatrique développent des troubles digestifs spécifiques : douleurs abdominales, gaz malodorants, selles molles.

Ces symptômes sont parfois négligés bien qu’handicapant dans la vie de tous les jours. Ces troubles peuvent être secondaires à une modification majeure du microbiote, dysbiose, entrainant une pullulation du grêle. Il ne s’agit de croire que tous les troubles digestifs post bariatriques sont secondaires à cette problématique mais nous avons pu mettre en place une stratégie diagnostique et thérapeutique qui nous a permis cette première publication scientifique.

Introduction

La prolifération bactérienne intestinale (SIBO), colonisation bactérienne chronique du grêle ou pullulation du grêle, est une complication commune de la chirurgie bariatrique. Les traitements par décontamination digestive avec antibiotiques par voie orale varient et ne sont pas encore codifiés. Cette étude rétrospective a été menée afin d’analyser les caractéristiques des patients de chirurgie bariatrique qui ont subi un breath test au glucose (GBT) et analyser l’efficacité de la thérapie de décontamination antibiotique.

Matériel et méthode

Un total de 101 patients opérés (bypass gastrique-en-Y (RYB), bypass oméga (ΩB) et sleeve gastrectomie (SG) qui ont subi un breath test au glucose (GBT 75 g/250 ml) ont été  inclus. Les données anthropométriques, les symptômes du SIBO, le type de chirurgie, l’utilisation d’inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) et la thérapie  antibiotique ont été analysés. L’efficacité du traitement antibiotique, définie par l’amélioration des symptômes, a été évaluée pendant le suivi.

Résultats

85 femmes et 16 hommes ont été inclus (48,5 +/- 3,6 ans), 63 ont eu un bypass en Y, 31 un bypass en oméga et 7  une sleeve gastrectomie. Le GBT était positif chez 83% des patients. Un test positif a été associé à l’âge (p<0,001), au sexe féminin (p<0,01) et à l’utilisation de l’IPP-protecteurs gastriques (p<0,01), sans différence significative selon le type de chirurgie. 61% des patients traités par antibiotiques gentamicine/métronidazole en thérapie séquentielle et 58% des patients traités avec le métronidazole seul ont eu une évolution favorable (sans différence significative d’efficacité entre ces traitements).

Conclusion

Les pullulations du grêle ou SIBO devraient être systématiquement considérés et recherchés dans un contexte de troubles digestifs spécifiques chez les patients de chirurgie bariatrique, quel que soit le type de chirurgie, en particulier chez les patients  plus âgés, les femme et avec prise régulière d’IPP. La décontamination digestive par antibiothérapie séquentielle semble être d’efficacité semblable entre gentamycine/métronidazole et métronidazole seul.