Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Covid-19 et prise en charge SSR nutrition Clinique du Chalonnais

Covid-19 et prise en charge SSR nutrition Clinique du Chalonnais

La pandémie actuelle de Covid-19 a mis à mal nos parcours de soins :

  • Prises en charge en hospitalisation complète difficiles
  • Hospitalisations de jour stoppées
  • Arrêt temporaire de la chirurgie bariatrique

Malgré les difficultés depuis mars, la Clinique du Chalonnais a réussi à rester un établissement préservé du covid tant du côté patients que du côté soignants avec zéro cas. Cette absence témoigne de la mise en place et de l’application des mesures contraignantes mais nécessaires.

Merci aux équipes de l’établissement : infirmiers.ères, aides soignants.es, médecins, pharmaciens.nes, enseignants APA, diététiciens.nes, psychologues, secrétaires, équipe de direction, équipe de maintenance et équipes Elior. Merci également aux patients et familles pour leur compréhension.

Les contraintes actuelles :

  • Pas de reprise des hospitalisations de jour (HDJ) car les contraintes sanitaires et les précautions à prendre ne permettent pas de reprendre dans des conditions protectrices avec une population à risque.
  • Impossibilité de maintenir des ateliers d’éducation thérapeutique en groupe
  • Règles de circulation dans l’établissement à respecter (réfectoire, extérieurs)
  • Pas de sorties les weekends
  • Pas de visite possible
  • Application des gestes barrières au quotidien

Mais, ne laissons pas cette crise sanitaire stopper les parcours de soins. Nos prises en charges vont s’adapter de manière à maintenir au mieux nos programmes d’éducation thérapeutique nutrition, obésité et chirurgie bariatrique.

Ce qui change à la Clinique du chalonnais

  • Maintien des hospitalisations complètes (séjours de 3 à 4 semaines), pas d’atelier de groupe car la situation est encore trop risquée, mais une prise en charge pluridisciplinaire individualisée est en place.
  • Les HDJ sont transformées en hospitalisations très courtes de 2 jours pour permettre le suivi et le bilan complet tout en respectant les contraintes liées au contexte.
  • Des hospitalisations possibles pour les personnes sortant de réanimation, traitées pour le covid-19. Beaucoup de ces patients sont en situation d’obésité mais l’infection les a dénutries, la sarcopénie post-réa est parfois présente et nécessite une rééducation nutritionnelle complète. La clinique sera alors utile pour eux.

Enfin, ce que cette crise nous demandera

  • L’épidémie sera présente plusieurs mois et les personnes en situation d’obésité seront toujours à risque. Au delà du covid-19, l’obésité a toujours été une maladie complexe et n’a pas attendu ce covid pour être un risque pour la santé. S’ajoute un confinement pas simple à gérer pour tous. Nos parcours thérapeutiques hospitaliers avec ETP vont évoluer pour maintenir une prise en charge adaptée et globale. Les ateliers de groupe seront compliqués à maintenir dans le système actuel, une réduction du nombre de participants, de nouvelles approches avec l’utilisation du numérique, quand ce sera possible et pertinent, seront développées. Articulées aux entretiens présentielles ciblés et individualisés, elles permettront de maintenir et poursuivre des démarches pédagogiques éducatives sur le long terme.