Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.
mascotte

Plateforme Educative
en Santé & Nutrition

Lexique

A

Abcès :

Un abcès est une collection de liquide infecté. Il est douloureux et correspondant à une infection localisée.

Absorptiopétrie biphotonique :

L'asbsorptiométrie biphotonique est une modalité d'imagerie médicale permettant de mesurer précisément la masse grasse, la masse maigre et le contenu minéral osseux. Cette technique, encore rare car coûteuse, permet d'évaluer la quantité de masse grasse dans le corps. 

Accident Vasculaire Cérébral (AVC) :

Un accident vasculaire cérébral ou AVC, communément appelé « attaque cérébrale », est une perte soudaine de la fonction du cerveau. Il est provoqué par un arrêt brutal de la circulation sanguine à l'intérieur du cerveau.

L'arrêt de la circulation du sang ne permet plus un apport suffisant en oxygène et en éléments nutritifs. Cela entraîne la mort des cellules cérébrales, au niveau de la zone du cerveau touchée.

La gravité de l'accident vasculaire cérébral dépend de la localisation et de l'étendue des zones cérébrales touchées.

Acides aminés :

Eléments constituant les protéines

Acides Gras Mono-insaturés :

Acide gras qui possède une seule double liaison carbone-carbone

Acides Gras Polyinsaturés :

Acide gras qui possède plusieurs doubles liaisons carbone-carbone

Acides Gras Saturés :

Un acide gras « saturé » est un acide gras dont chaque atome de carbone porte le maximum d'hydrogènes possible. On ne peut lui ajouter d’atome d’hydrogène : il est dit saturé.

Addiction :

Le diagnostic de l’addiction (ou dépendance) repose sur des critères bien définis, fixés par des instances internationales de santé mentale et répertoriés dans un manuel, le Diagnostic and Statistical manual of Mental disorders (DSM).
Parmi ces critères, on trouve la perte de contrôle de soi, l’interférence de la consommation sur les activités scolaires ou professionnelles, ou encore la poursuite de la consommation malgré la prise de conscience des troubles qu’elle engendre.

Addiction alimentaire :

La théorie de l’addiction à la nourriture se base sur l’hypothèse que certains nutriments, certains additifs ou certains comportements en lien avec la prise alimentaire activeraient les mêmes circuits neurobiologiques que ceux impliqués dans les addictions. L’addiction alimentaire pourrait expliquer, en partie, pourquoi certains patients présentant des problèmes de poids auraient du mal à changer leurs habitudes alimentaires.

Adénome de la prostate :

L'adénome de la prostate, appelé également hypertrophie bénigne de la prostate ou hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) correspond à l'augmentation de volume de la glande. C'est la tumeur bénigne la plus fréquente chez l'homme.

Le poids de la prostate augmente de la naissance à l'âge adulte pour se stabiliser entre 15 et 20 grammes. À partir de 40 ans, cette glande augmente progressivement de volume.

L'adénome de la prostate se développe à partir des constituants glandulaires, musculaires et fibreux de la prostate. Au-delà d'un certain volume, elle comprime l'urètre dans son trajet à travers la prostate et gêne, par conséquent, la vidange de la vessie. De nombreux symptômes urinaires apparaissent, permettant de suspecter un adénome de la prostate.

L'adénome de la prostate ou hypertrophie bénigne de la prostate n'augmente pas le risque de cancer de la prostate. L'adénome de la prostate et le cancer de la prostate sont deux maladies différentes mais elles peuvent parfois coexister

Adénosine Triphosphate :

Molécule clef de l'énergétique cellulaire. L'ATP ou, adénosine triphosphate, est un nucléotide de la famille des purines servant à emmagasiner et à transporter de l'énergie (les purines sont des bases azotées). Il est constitué de l'adénine (une base azotée), du ribose (un sucre avec cinq atomes de carbone) et de trois groupes phosphates unis les uns aux autres par deux liaisons pyrophosphates à haut potentiel énergétique.

Adipocytes :

Cellules graisseuses dont la fonction principale est de stocker l'énergie. Elles composent le tissu adipeux, graisse, et représentent les deux tiers de ce tissu.

Adipokines :

Hormones sécrétées par le tissu adipeux. Les cellules graisseuses, adipocytes, sécrètent ces hormones dans le sang qui vont alors devenir une forme de messager. Les adipokines sont une forme de communication du tissu adipeux.

Agrégation plaquettaire :

Accolement des plaquettes les unes aux autres pour former un agrégat cellulaire.

Anastomose :

Une anastomose est une zone de connexion entre 2 organes. Dans le cadre d'un bypass en Y il existe par exemple une anastomose entre l'intestin et l'estomac.

Anémie :

Une anémie est une baisse du taux d'hémoglobine dans le sang. Le transport d'oxygène de se fera pas correctement. Elle se manifeste par une fatigue, une pâleur, un essoufflement, une perte de cheveux…

Anneau :

L'anneau gastrique ajustable (AGA) est une technique de chirurgie bariatrique consistant à placer un anneau à la partie supérieure de l'estomac de manière à en réduire le contenu lors de la prise alimentaire.

Anorexie mentale :

Trouble du comportement alimentaire sévère se définissant par la peur intense et irrationnelle de prendre du poids, entraînant une restriction alimentaire sévère.

Aponévrosite plantaire :

L'aponévrosite plantaire, également dénommée fascite plantaire, est une affection inflammatoire douloureuse du pied. On la définit comme une inflammation du fascia plantaire, l’enveloppe fibreuse du tendon qui forme l'arche du pied.

Apports Nutritionnels Conseillés (ANC) :

Recommandations portant sur la quantité suffisante de différents paramètres nutritionnels nécessaires à la couverture des besoins nutritionnels. Elle s’appuie sur la définition du besoin nutritionnel moyen, mesuré sur un groupe d’individus, auquel sont ajoutés 2 écarts types représentant le plus souvent chacun 15% de la moyenne, marge de sécurité statistique pour prendre en compte la variabilité interindividuelle et permettre de couvrir les besoins de la plus grande partie de la population, soit 97,5% des individus. L’ANC est choisi sur une base de 130% du besoin moyen
Les recommandations donnent des valeurs pour les principales catégories d'individus, définies en tenant compte de l'âge, du sexe, de l'activité physique.

Ces recommandations ne doivent pas être prises comme des normes à imposer individuellement. Ce sont plutôt des références pour atteindre un bon état de nutrition qui limiterait les carences, les déséquilibres ou les surcharges au sein d’une population donnée.
La référence à la journée doit être nuancée et l’équilibre sur une période aussi courte n’est pas strictement nécessaire et peut être établi sur plusieurs jours voire plusieurs semaines.

Artériopathie des membres inférieurs :

L‘artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) est caractérisée par un rétrécissement du calibre des artères à destination des membres inférieurs, qui entraîne une perte de charge hémodynamique, avec ou sans traduction clinique, dont le meilleur témoin est la chute de l’index de pression systolique (IPS). L’IPS est le rapport de la pression systolique à la cheville sur la pression systolique humérale, mesurées à l’aide d’une sonde Doppler.
L’AOMI se présente sous deux formes :
- l’ischémie d’effort, avec ou sans signes cliniques, qui est chronique ;
- l’ischémie permanente, qui peut être chronique ou aiguë.
Dans le premier cas, le risque cardio-vasculaire domine largement par rapport au risque local ; dans le second, le risque local est pour un temps prépondérant. 

Atrophie villositaire intestinale :

Lésion élémentaire de la paroi digestive qui ne joue plus son rôle.

B

Ballon intragastrique :

Le ballon intragastrique n'est pas une technique de chirurgie bariatrique et n'est pas validée par la Haute Autorité de Santé. Il consiste à placer un corps étranger dans l'estomac (un petit ballon), la place prise par ce ballon entraînera une diminution du volume de la prise alimentaire. Cette méthode est transitoire et souvent suivi de reprise de poids une fois le ballon retiré.

Bio impédance-métrie :

Technique permettant de mesurer la composition corporelle grâce à la résistance à un courant électrique. L’électricité envoyé à différentes fréquences rencontrera plus ou moins de résistances en fonction des tissus traversés. Les tissus contenant de l'eau seront conducteurs et à l'inverse les tissus n'en contenant pas seront résistants voire isolants. Or le tissu graisseux ne contient pas d'eau et offrira alors une résistance importante au passage des différentes fréquences électriques. 

Boulimie :

La Boulimie se caractérise par des épisodes répétés de crises de boulimie : absorption de grandes quantités de nourriture dans un temps restreint (en anglais, binge eating), suivies de comportements compensatoires inappropriés tels que : vomissements provoqués, emploi abusif de laxatifs, diurétiques ou autres médicaments ; jeûne ; exercice physique excessif. Contrairement aux personnes souffrant d’anorexie mentale, dont l’IMC est généralement inférieur à la normale, les personnes souffrant de boulimie ont généralement un IMC normal en raison de la mise en place des comportements compensatoires, ce qui complique le repérage. 

Boulimie nerveuse :

Trouble du comportement alimentaire sévère caractérisé par une ingestion rapide de grandes quantités de nourriture. Cette prise alimentaire est suivi d'une forte culpabilité, mal-être ainsi que de mécanismes de purges comme vomissements, activité excessive ou prises de laxatifs.

Bypass :

Le bypass gastrique est une technique de chirurgie bariatrique consistant à court-circuiter une partie du tube digestif de manière à diminuer le volume de la prise alimentaire tout en réduisant la capacité d'absorption.

Bypass en oméga :

Le bypass en oméga, parfois nommé à tord "mini bypass", est une technique de chirurgie bariatrique consistant à réaliser un bypass, court-circuit digestif, de manière à avoir une réduction du volume alimentaire associée à une malabsorption. La différence avec le bypass en Y est qu'il n'existe pour le bypass en oméga qu'une seule anastomose. Cette technique est actuellement non remboursée et ne fait pas partie des recommandations nationales.

C

Cardiopathie ischémique :

Trouble de la fonction cardiaque provoquée par un flux sanguin insuffisant vers les tissus musculaires du cœur. L'écoulement diminué de sang peut être dû au rétrécissement des artères coronaires (Artériosclérose coronaire), à l'obstruction par un thrombus (Thrombose coronaire), ou moins communément, par un rétrécissement diffus des artérioles et autres petits vaisseaux dans le cœur. L'interruption grave de l'apport de sang du tissu myocardique peut avoir comme conséquence la nécrose du muscle cardiaque (Infarctus myocarde).

Cellules endothéliales :

Cellules minces et aplaties permettant le transfert rapide des substances entre le sang et le liquide interstitiel. Elles composent la paroi des vaisseaux sanguins.

Cellules endothéliales :

Cellules minces et aplaties permettant le transfert rapide des substances entre le sang et le liquide interstitiel. Elles composent la paroi des vaisseaux sanguins.

Cétose :

Une cétose est une situation secondaire à la production excessive de corps cétonique dans la circulation sanguine. Ces corps cétoniques seront éliminés dans la respiration provoquant une haleine particulière. Cette accumulation de corps cétoniques est  la conséquence d'une dégradation rapide et importante des graisses sans apport de glucides.

Chirurgie bariatrique :

La chirurgie bariatrique, ou chirurgie de l'obésité, est un ensemble de techniques chirurgicales permettant à une personne souffrant d'obésité de perdre du poids. Les critères pour pouvoir bénéficier de ce type de chirurgie sont rigoureux de manière à assurer que le bénéfice santé du geste chirurgical l'emporte sur le risque pris.

Cholestérol :

Le cholestérol entre dans la constitution de nombreux éléments de l’organisme : membrane des cellules, hormones, sels biliaires, vitamine D, etc.

Il est transporté dans le sang par des lipoprotéines dont les principales sont :

les lipoprotéines de faible densité (low density lipoproteins – LDL) formant le LDL-cholestérol ;
les lipoprotéines de haute densité (high density lipoproteins – HDL) formant le HDL-cholestérol.

Le cholestérol principalement fabriqué par le foie, est aussi apporté par l’alimentation. Lorsque le LDL-cholestérol est en excès dans le sang, il se dépose sur la paroi des artères, ce qui peut entraîner une gêne à la circulation du sang. C’est pourquoi il est aussi appelé « mauvais cholestérol ».

Le HDL-cholestérol collecte le cholestérol en excès dans le sang pour le transporter jusqu’au foie, où il est éliminé. Ce « bon cholestérol » exerce donc un effet protecteur contre les maladies cardiovasculaires.

Chronobiologique :

La chronobiologie correspond à l’étude des rythmes biologiques dans l’organisme. Ce domaine a connu un boom au cours de ces dix dernières années : les chercheurs ont découvert de nombreux mécanismes de régulation des horloges internes et évaluent de mieux en mieux l’impact majeur de son dérèglement sur la santé. Concrètement, presque toutes les fonctions de l’organisme sont soumises au rythme circadien, c’est-à-dire à un cycle de 24 heures. Ainsi, les troubles de ce rythme peuvent avoir des conséquences aussi bien sur le sommeil que sur le métabolisme, le fonctionnement du système cardiovasculaire, du système immunitaire…

Classification NOVA :

Classification assignant un groupe aux aliments, en fonction du degré de transformation qu'ils ont subi. 

Clonies :

Des clonies sont des contractions musculaires saccadées involontaires.

Colique hépatique :

Une colique hépatique est secondaire à la présence de calculs dans la vésicule biliaire. Ces calculs peuvent migrer et se bloquer, ce qui entraînera une douleur importante.

Comorbidités :

Une comorbidité est une maladie qui peut venir compliquer une situation ou une autre maladie. Par exemple, dans le cadre de l'obésité, le diabète de type 2 est une comorbidité possible de l'obésité.

Comportement alimentaire :

Ensemble des conduites alimentaires, propre à chaque personne.

Compulsions :

Une compulsion est une tension interne nous pousse à accomplir une action ou à penser à une certaine idée alors que consciemment nous nous y refusons. Une compulsion est ici une prise alimentaire importante avec perte de contrôle.

Congruence anatomique :

En anatomie, la congruence désigne une surface articulaire constituée d'un emboîtement parfait des deux parties interagissant. 

Coxarthrose :

Arthrose, atteinte de la qualité osseuse, touchant les hanches.

Craving :

Besoin impérieux et irrépressible de consommer la substance ou de jouer.

Crise de goutte :

La goutte est une maladie liée au métabolisme de l'acide urique, d'où un excès d'acide urique dans le sang. Elle est généralement caractérisée par une arthrite inflammatoire au niveau du gros orteil. Dans cette affection, la production d'acide urique est augmentée ou son élimination est entravée. La douleur ressentie lors des crises de goutte est due au dépôt de cristaux d'acide urique au niveau des articulations. Ces cristaux peuvent aussi envahir la peau et les reins.

Critères d’Edmonton :

Critères évaluant les différents stades d'obésité, prenant en compte 3 dimensions (somatique, psychologique, fonctionnelle). Ces critères définissent cinq stades de sévérité croissante en fonction du poids, de l'IMC, des complications, des aspects psychologiques et du handicap. Plus performant que l'IMC pour définir la sévérité de l'obésité, les critères d'Edmonton ne sont pas encore utilisés en pratique courante.

D

Densité énergétique :

Quantité d'énergie ou calories contenue dans un poids donné. Plus un aliment est dense, plus il apporte des calories pour une quantité donnée.

Dénutrition :

Une dénutrition est un état pathologique secondaire à un manque d'apport en nutriments.

Dépense énergétique :

Quantité d'énergie dépensée par un individu pour assurer son métabolisme de base, le maintien de sa température interne corporelle, sa croissance et son activité musculaire.

Dérivations bilio-pancréatiques :

Les dérivations bilio-pancréatiques sont des techniques de chirurgie bariatrique correspondant à des court-circuit intestinaux importants. Lors de la réalisation de ces techniques, la malabsorption est très importante et parfois source de diarrhées chroniques.

Diabète (type II) :

Le diabète est une maladie chronique caractérisée par la présence d’un excès de sucre dans le sang appelé hyperglycémie. Il est avéré si le taux de glycémie à jeun est égal ou supérieur à 1,26 g/l ou 7 mmol/l de sang lors de deux dosages successifs. le diabète dit « de type 2 », dû à une mauvaise utilisation de l’insuline par les cellules de l’organisme. Son développement se fait très progressivement, de façon insidieuse sur de nombreuses années.

Diabète gestationnel :

Un diabète gestationnel est l'apparition d'un diabète, glycémie élevée, durant la grossesse.

Digestibilité :

Degré de digestion de l'aliment.

Dorsalgie :

Une dorsalgie est une douleur dorsale : un mal de dos à sa partie intermédiaire thoracique.

Dumping syndrome :

Un dumping syndrome est une sensation de malaise pouvant associer : vertiges, grosse fatigue, tremblements, accélération du rythme cardiaque, sueurs, diarrhée… Il survient durant le repas ou dans les 20 minutes qui le suivent et est secondaire à une arrivée trop rapide d'aliments ou liquides trop denses dans l'intestin grêle

Dysbiose :

Une dysbiose intestinale est une modification du microbiote.

Dyslipidémie :

Ce terme décrit les différentes formes de perturbations sanguines du cholestérol, des triglycérides ainsi que de leurs modes de transport

Dysovulation :

Perturbation des cycles ovulatoires.

E

Edulcorant :

Toute substance qui donne une saveur sucrée.

Embolie pulmonaire :

L’embolie pulmonaire est l'obstruction d’une artère pulmonaire ou de l’une de ses branches, en général par un caillot de sang. Elle provoque des dommages au niveau du poumon atteint et la partie lésée ne peut plus fournir d’oxygène à l’organisme.

Le caillot se forme au cours d’une phlébite ou thrombose veineuse (en général au niveau des jambes). Il se détache de la paroi de la veine et remonte avec le sang dans la circulation veineuse vers le cœur. Lors de ses contractions, le ventricule droit du cœur propulse le caillot dans les artères pulmonaires. Le caillot sanguin chemine dans des artères de plus en plus fines, où il finit par rester bloqué.

Emotion :

Une émotion est un état affectif ressenti intérieurement, pouvant être accompagné de réactions physiologiques.

Endobrachyoesophage :

Une endobrachyoesophage est une modification de la muqueuses de l'œsophage secondaire à la présence de reflux acides chroniques.

Enzyme :

Protéine catalysant une réaction biochimique.

Épidémie :

Apparition et propagation d'une maladie qui frappe en même temps et en un même endroit un grand nombre de personnes.

Epigénétique :

Discipline étudiant la modification des gènes. L'épigénétique est en lien avec la modification de l'expression des gènes en fonction de l'environnement

Epiphysiolyse de la tête fémorale :

L'épiphysiolyse de la tête fémorale apparaît habituellement en début d'adolescence et touche surtout les garçons. L'obésité est un important facteur de risque. Des facteurs génétiques y contribuent également. L'épiphysiolyse de la tête fémorale est bilatérale chez un cinquième des patients et une épiphysiolyse de la tête fémorale unilatérale se bilatéralise dans une proportion allant jusqu'à 2/3 des patients. La cause exacte est inconnue, mais tient probablement à un affaiblissement du cartilage de croissance (plaque de croissance), qui peut résulter d'un traumatisme, de modifications hormonales, d'une inflammation, d'une augmentation de forces de cisaillement liée à l'obésité.

Equilibre glycémique :

Mécanismes de maintien de la glycémie, taux de glucose (sucre) dans le sang, dans une fourchette permettant une bonne utilisation de ce carburant cellulaire.

érythrocytaire :

Ce dit d'un élément qui concerne ou qui est contenu dans les globules rouges.

F

Fibroblaste :

Un fibroblaste est une cellule présente dans le tissu conjonctif, aussi appelée cellule de soutien. Les fibroblastes constituent le stroma adipocytaire.

Fibrose :

La fibrose est un processus de cicatrisation après une inflammation. Les cellules fonctionnelles sont endommagée et remplacées par le tissu cicatriciel qui n'est alors plus fonctionnel.

Fistule :

Une fistule est un trou dans un organe. Le contenu de l'organe sort alors comme une fuite. La fistule gastrique complique 1% des chirurgies bariatrique. Le contenu de l'estomac fuite alors en dehors de l'estomac pour aller dans le péritoine entraînant une infection, un abcès, voire une péritonite 

FODMAP :

Les FODMAP sont des glucides (sucres) spécifiques. Peu digestes pour l’humain, ils arrivent presque intacts jusqu’à un endroit de l’intestin où ils servent de nourriture aux bactéries locales. L’acronyme FODMAP provient des termes anglais suivant : Fermentable – Oligosaccharides – Disaccharides – Monosaccharides – And – Polyols.
Traduit en français cela donne :
Fermentable : la fermentation dans le côlon est due au fait que ces glucides n’ont pas été complètement digérés plus haut, dans l’intestin grêle, comme le sont les autres nutriments.
Oligosaccharides : des chaînes de sucres de type fructanes et galacto-oligosaccharides (GOS). Ils sont surtout présents dans certains légumes, légumineuses et céréales.
Disaccharides : une courte chaîne de deux sucres (galactose et glucose), le lactose présent dans le lait, et les produits laitiers.
Monosaccharides : un seul sucre, le fructose, présent surtout dans certains fruits et agents sucrants.
• And : « et »
Polyols : aussi appelés sucres-alcool, le sorbitol, le mannitol, le maltitol, le xylitol, le polydextrose et l’isomalt ; présents principalement dans certaines confiseries réduites en sucre.

G

Gastroplastie verticale calibrée :

La gastroplastie verticale calibrée est une technique de chirurgie bariatrique ancienne qui consiste à réaliser une petite poche gastrique à l'aide de la mise en place d'un anneau non ajustable.

Glomérulosclérose :

Désigne toutes lésions concernant le glomérule rénal, lésions non spécifiques aboutissant à sa la lente destruction.

Glycémie :

La glycémie est la mesure du taux de glucose dans le sang.

Glycogène :

Substance glucidique stockée dans le foie et les muscles, formant une réserve importante de glucose pour l'organisme.

Gonarthrose :

Arthrose, atteinte de la qualité osseuse, touchant les genoux.

Graisse gynoïde :

Plus fréquente chez la femme, la graisse gynoïde correspond au dépôt de graisse sous-cutanée située au niveau des hanches. Cette graisse sous influence hormonale est destinée à être stocker pour être utilisée dans le cadre d'une grossesse.

Graisses saturées :

Une graisse saturée est composé d'acide gras « saturé » qui est un acide gras dont chaque atome de carbone porte le maximum d'hydrogènes possible. On ne peut lui ajouter d’atome d’hydrogène : il est dit saturé.

Grignotages pathologiques :

Le grignotage pathologique se caractérise par une prise alimentaire en dehors des repas, allant jusqu'à s'étendre sur la journée entière.

Grossophobe :

Qui stigmatise ou discrimine les personnes grosses, en surpoids ou obèses. 

H

HDL :

High Density Lipoprotein. Forme de transport du cholestérol en excès (associé à une protéine) vers le foie pour sa destruction. Le HDL est aussi appelé le "bon cholestérol"

Hédonie :

Plaisir

Hémoglobine :

Protéine de notre sang constituée de quatre chaînes de globine, une protéine, et de quatre molécules d'hème. Elle est présente en grande concentration dans les érythrocytes (globules rouges). Elle sert au transport de l'oxygène et du gaz carbonique dans le sang.

Hernie hiatale :

Une hernie hiatale correspond à la portion haute de l’estomac (fundus) qui remonte et s’insinue hors de l’abdomen au travers de l’orifice hiatal et pénètre le thorax. Une partie de l'estomac se retrouve ainsi dans le thorax.
Il existe deux types de hernie hiatale : soit la jonction œsogastrique entre l’œsophage et l’estomac (cardia) migre vers le haut en cas de hernie hiatale par glissement, soit elle reste en place et l’estomac "roule" à côté, formant une poche intrathoracique. Il s’agit d’une hernie par roulement ou para-œsophagienne.

Hippocrate :

Médecin grec du siècle de Périclès (400 av. JC), mais aussi philosophe, considéré traditionnellement comme le « père de la médecine ».

Homéostasie :

Maintien d'un équilibre. L'homéostasie correspond à la capacité d'un système à maintenir l'équilibre de son milieu intérieur, quelles que soient les contraintes externes. À l'échelle d'un organisme, il s'agit de l'ensemble des paramètres devant rester constants ou s'adapter à des besoins spécifiques, comme la température corporelle, la glycémie, la pression sanguine ou le rythme cardiaque.

Homéotherme :

Un organisme est homéotherme si son milieu interne conserve une température constante, indépendamment du milieu extérieur.

Hydrophobe :

Qui ne se mélange pas à l'eau.

Hyper-uricémie :

Augmentation de la concentration sanguine d'acide urique.

Hyperandrogénie :

L'hyperandrogénie est une pathologie caractérisée par des taux élevés d'hormones mâles. Les symptômes peuvent comprendre l'acné, la séborrhée (inflammation de la peau), la perte de cheveux, l'augmentation de la pilosité sur le corps ou le visage, des règles peu fréquentes ou absentes. Les complications peuvent entraîner une hypercholestérolémie.

Dans environ 70 % des cas, l'hyperandrogénie est dû au syndrome des ovaires polykystiques. Les autres cas sont causés par l'hyperplasie surrénalienne, le syndrome de Cushing, certains types de cancer et certains médicaments.

Hypercapnie :

Augmentation de la concentration de gaz carbonique dans le sang.

Hypercholestérolémie :

Trouble du métabolisme lipidique correspondant à une augmentation du taux de cholestérol dans le sang.

Hypercoagulabilité :

Augmentation des capacités du sang à coaguler, prédisposant un individu aux thromboses récidivantes.

Hypercorticisme :

Production anormalement élevée de corticostéroïdes par les corticosurrénales.

Hyperglycémie :

Concentration en glucose dans le sang (glycémie) anormalement élevée.

Hyperinsulinisme :

Sécrétion excessive d'insuline par le pancréas.

Hyperphagie :

Comportement alimentaire consistant en une ingestion excessive de nourriture.

Hyperphagie boulimique :

L'hyperphagie boulimique ou le trouble d'accès boulimique (« binge eating disorder ») est un trouble alimentaire, reconnu dans le DSM-5, défini par des épisodes récurrents de consommation de quantités de nourriture significativement supérieures à ce que la plupart des gens consommeraient dans des circonstances similaires, avec des épisodes marqués par un sentiment de manque de contrôle.

Hypertension artérielle (HTA) :

L’hypertension artérielle (HTA) correspond à une augmentation anormale de la pression du sang sur la paroi des artères. Elle se définit par une élévation trop importante de pression dans les artères, élévation qui persiste dans le temps. C'est une maladie chronique (la plus fréquente dans le monde). Quand le cœur se contracte, il agit comme une pompe qui propulse le sang dans toutes les artères pour apporter énergie et oxygène à l’organisme. Le sang, ainsi mis en circulation, exerce une pression sur la paroi des artères. Cette pression ou tension artérielle peut être mesurée, et on l’exprime en millimètres de mercure (mmHg) ou en centimètres de mercure (cmHg).

Pour parler d’HTA, il faut :

Une élévation de la pression artérielle systolique à 14 cmHg (140 mmHg) ou plus ;
Ou une élévation de la pression artérielle diastolique à 9 cmHg (90 mmHg) ou plus ;
Que ces mesures soient constatées à plusieurs reprises, lors de 3 consultations successives sur une période de 3 à 6 mois (en cas d’HTA très importante, le traitement est mis en place dans un délai plus court).

Hypertension artérielle gravidique :

Une hypertension artérielle gravidique est une hypertension survenant lors d'une grossesse

Hypertension artérielle pulmonaire :

Augmentation de la pression artérielle dans les artères pulmonaires.

Hypertriglycéridémie :

Taux de triglycérides trop élevé dans le sang. 

Hypnose :

L'hypnose est un état psychologique particulier qui revêt certains attributs physiologiques et marqué par le fonctionnement de l'individu à un niveau d'attention autre que l'état de conscience ordinaire. L'hypnose permet notamment d'être davantage à l'écoute de son corps. 

Hypoglycémiant :

Substance capable de diminuer le taux de glucose dans le sang.

Hypoglycémie :

Le taux de glucose dans le sang est trop bas. Le diagnostic d’hypoglycémie repose sur la constatation simultanée de signes de neuroglucopénie et d’une glycémie basse, et sur la correction des symptômes lors de la normalisation de la glycémie : c’est la triade de Whipple.

Dans cette définition, deux points méritent l’attention :

– les symptômes et la glycémie basse doivent être simultanés ;

– les symptômes spécifiques de neuroglucopénie doivent être différenciés de ceux, peu spécifiques et inconstants, de la réaction adrénergique qui accompagne l’hypoglycémie.

Ainsi, une glycémie basse isolée ne suffit pas à porter le diagnostic : la glycémie normale d’une femme après 72 heures de jeûne peut atteindre 0,30 g/L (1,7 mmol/ L). La correction des symptômes après prise d’une boisson sucrée est, dans le cas général en dehors du diabète, de bien peu de spécificité.

Le niveau seuil de glycémie habituellement retenu pour le diagnostic d’une hypoglycémie en dehors du diabète est de 0,50 g/L (2,8 mmol/L). Chez le diabétique, la valeur retenue est de 0,60 g/L (3,3 mmol/L).

Hypoglycémie réactionnelle :

Il s'agit d'une hypoglycémie, malaise secondaire à une baisse rapide de glucose dans le sang, survenant 1 à 2 h après un repas. Sans être une véritable hypoglycémie, elle est la conséquence d'une montée trop rapide de la glycémie durant le repas, qui sera suivie d'une baisse très rapide quelques temps après. C'est cette baisse rapide que les neurones vont interpréter comme une hypoglycémie.

Hypothalamus :

Partie du cerveau, située sous le thalamus et au-dessus de l'hypophyse, qui joue un rôle capital dans la régulation des fonctions vitales (sommeil, métabolisme énergétique, température, reproduction …).

Hypothyroïdie :

On parle d’hypothyroïdie lorsque la glande thyroïde secrète une trop faible quantité d’hormones. Elle est rarement congénitale, elle est le plus souvent acquise.

L'hypothyroïdie congénitale (hypothyroïdie néonatale) est présente à la naissance. Elle est détectée grâce à un dépistage spécifique fait systématiquement à tous les nouveau-nés.

L'hypothyroïdie acquise apparaît au cours de la vie sous l’action de divers facteurs et causes. Si elle n’est pas détectée rapidement, ce sont alors les complications engendrées par la maladie elle-même qui la révèlent. La thyroïde est une glande en forme de papillon, constituée de deux lobes reliés par un isthme. Elle est située à la base du cou, en avant de la trachée. Elle est placée sous la pomme d'Adam et n’est normalement pas palpable.

Elle sécrète des hormones thyroïdiennes appelées : triiodothyronine ou T3, et thyroxine ou T4, hormone de réserve produite en plus grande quantité que la T3. À tout moment, la T4 peut être modifiée en T3 et devenir active.

Hypoventilation alvéolaire :

Diminution des échanges gazeux dans les alvéoles pulmonaires, responsable d'une hypoxémie et d'une hypercapnie (augmentation du gaz carbonique dissous dans le sang sous forme d'acide carbonique).

Hypoxie :

Baisse de la concentration d'oxygène dans le sang.

I

IMC :

L'indice de masse corporelle (IMC) ou indice de Quételet, est un outil statistique inventé par un savant Belge, Adolphe QUETELET. Il permet de définir le risque de mortalité d'une population définie. Il se calcule en divisant le poids en kilogrammes par la taille en mètres au carré (Poids/ Taille²). Ainsi le chiffre obtenu permet de classer les personnes en fonction de différents grades de sévérité. Intéressant, d'un point de vue statistique, cet indice est très imprécis à titre individuel.

Index glycémique :

L'indice glycémique est un critère de classement des aliments contenant des glucides, basé sur leurs effets sur la glycémie (taux de glucose dans le sang) durant les deux heures suivant leur ingestion.

Il permet de comparer le pouvoir glycémiant de chaque aliment, mesuré directement lors de la digestion. L'indice glycémique d'un aliment est donné par rapport à un aliment de référence, auquel on attribue l'indice 100 (généralement du glucose pur ou du pain blanc). Plus il est élevé (il peut être supérieur à 100), plus le pouvoir glycémiant de l'aliment est important.

Infarctus du myocarde :

Le myocarde est le muscle cardiaque. Il est irrigué par les artères coronaires qui oxygènent le cœur. Lorsque les artères se bouchent, cela provoque la mort d’une partie plus ou moins étendue du muscle cardiaque. C’est l’infarctus du myocarde.

Insatisfaction corporelle :

Phénomène d'insatisfaction, déception  qui survient malgré une perte de poids conséquente. Cette perte de poids ne permettant pas d'obtenir le corps désiré

Insuffisance cardiaque :

Le cœur apporte aux organes du sang riche en oxygène et en substances nutritives. À l'effort, le cœur s'adapte en augmentant sa fréquence de contraction et le débit d'éjection du sang.

On parle d’insuffisance cardiaque lorsque le cœur perd sa force musculaire et sa capacité de contraction normale ; il ne pompe plus suffisamment de sang pour permettre aux organes de recevoir assez d'oxygène et d'éléments nutritifs, essentiels à leur bon fonctionnement.

L'insuffisance cardiaque se manifeste d'abord à l'effort, puis au repos. Dans un premier temps, le cœur tente de s'adapter à la perte de sa force de contraction en accélérant ses battements (augmentation de la fréquence cardiaque), puis il augmente de volume (épaississement des parois ou dilatation des cavités cardiaques). Ce surcroît de travail pour le cœur finit par aggraver l'insuffisance cardiaque.

Insuffisance rénale :

Désigne la diminution plus ou moins importante des fonctions des reins, quelle qu’en soit la cause. Les reins perdent leur capacité à filtrer correctement le sang de l'organisme.

La maladie rénale chronique est une maladie longtemps silencieuse, d’évolution progressive et sans possibilité de guérison.

En dessous d'un certain seuil de filtration des reins, on parle d'insuffisance rénale chronique dont l'évolution naturelle est plus ou moins lente mais peut aller jusqu’à la perte totale de la fonction rénale. C'est l’insuffisance rénale terminale, nécessitant un traitement de suppléance par dialyse et/ou greffe de rein.

Insuffisance veineuse :

L’insuffisance veineuse se traduit par un mauvais retour veineux. Le sang circulant dans les veines des membres inférieurs présente des difficultés à remonter vers le cœur. Cette affection résulte le plus souvent d’une perte d’élasticité et de tonicité des veines, ainsi que d’un dysfonctionnement des valvules situées sur la paroi veineuse qui ont pour rôle d’empêcher le reflux, ou, en d’autres mots, d’aider le sang à remonter vers le cœur. En position debout, le sang doit lutter contre la pression de la pesanteur pour remonter des pieds jusqu’au cœur mais en cas de maladie veineuse, le sang stagne dans les veines des membres inférieurs.

Insuline :

L'insuline est une hormone secrétée par le pancréas, dont la fonction est de maintenir la glycémie à une valeur normale et surtout de permettre au glucose (sucre) présent dans le sang de passer dans les cellules. 

Insulinorésistance :

Difficulté d'action de l'insuline dont la fonction est de permettre le passage du glucose (sucre) présent dans le sang dans la cellule pour qu'elle  l'utilise comme carburant énergétique. L'insulinorésistance est souvent présente plusieurs années avant le diabète de type II. Elle peut être mesurée par l'indice de HOMA  à partir d'un dosage d'insulinémie à jeun couplé à une glycémie.  

Interventions malabsorptives :

Interventions de chirurgie bariatrique induisant une diminution de l'absorption des aliments ingérés. Par exemple si nous mangeons 100 calories d'un produit, seulement 60 calories seront absorbées.

Interventions restrictives :

Interventions de chirurgie bariatrique limitant le volume alimentaire. Restrictive signifie que nous mangeons moins en quantités.

Ischémie :

L'ischémie est l'arrêt ou l'insuffisance de la circulation sanguine dans une partie du corps ou un organe, qui prive les cellules d'apport d'oxygène et entraîne leur nécrose. Les ischémies peuvent être dues à l'obstruction d'un vaisseau (thrombose) ou à la compression d'une artère (sténose).

Les infarctus sont consécutifs à des ischémies : en cas d'ischémie, le muscle cardiaque n'est pas suffisamment alimenté, ce qui perturbe son fonctionnement. L'ischémie cardiaque peut être due à un rétrécissement des artères coronaires (artériosclérose coronaire) ou à leur obstruction par un thrombus (thrombose coronaire). Si l'apport de sang du tissu myocardique est interrompu, il peut y avoir une nécrose du muscle cardiaque et un infarctus du myocarde. De la même façon, l'ischémie aiguë des membres inférieurs compromet le fonctionnement d'un membre.

L

LDL :

Low Density Lipoprotein. Forme de transport du cholestérol (associé à une protéine) vers les cellules. Le LDL est aussi appelé le "mauvais cholestérol". 

Leptine :

Indicateur des réserves énergétiques de l'organisme sécrété par les cellules de la graisse. Elle informe le cerveau de la quantité de réserve énergétique disponible. Plus la réserve énergétique est importante, plus la leptine est normalement élevée. La leptine, hormone adipocytaire secrétée par le tissu adipeux, agit par l' intermédiaire de récepteurs disséminés dans l'organisme. Outre son rôle dans la satiété, l' équilibre énergétique et la thermorégulation, elle tient une place centrale dans le développement et la régulation de la reproduction. Dans l' hypothalamus, elle règle la sécrétion pulsatile de la LHRH (luteinizing hormone releasing hormone), dans l' hypophyse elle module la sécrétion des gonadotrophines ; elle agirait aussi directement sur les gonades. Chez les femmes, elle contribue largement au contrôle de l'ovulation, informant l'axe hypothalamo-hypophysaire des réserves énergétiques qui sont une condition limitante pour mener à bien la fécondation, la gestation et la lactation. 

Liposoluble :

Soluble dans la graisse.

Lombalgie :

Une lombalgie est une douleur lombaire : un mal de dos à sa partie inférieure ou un tour de rein.

Lune de miel :

La lune de miel après chirurgie bariatrique correspond à la période de perte de poids rapide des premiers mois comme si tout devenait facile. Même transitoire elle peut être responsable d'une certaine euphorie.

Lymphœdème :

Maladie fréquente mais méconnue, le lymphoedème est un gonflement, le plus souvent des membres inférieurs et/ou supérieurs. Il se forme lorsque les vaisseaux lymphatiques n’arrivent plus à drainer la lymphe, qui s'accumule alors dans les tissus situés sous la peau.

Plusieurs causes peuvent être responsables de cette altération: une malformation des vaisseaux lymphatiques, leur obstruction ou leur dégradation à la suite notamment d'une chirurgie, d'un accident, d'une virulente infection ou d'une ablation des ganglions (nodules situés le long du système lymphatique).

M

Macronutriments :

Les macronutriments sont les molécules dominantes de notre alimentation. Elles apportent des calories (ce sont donc des molécules énergétiques) et remplissent de nombreuses fonctions, différentes selon leur nature. Les 3 macronutriments sont : les protéines, les glucides et les lipides.

Macrosomie :

Une macrosomie est un poids élevé à la naissance. Un nouveau-né est macrosome lorsque son poids de naissance (P.N.) est supérieur au 90e percentile selon les courbes de référence.

Maladie :

Altération des fonctions ou de la santé d'un organisme. 

Maladie chronique :

Une maladie est considérée comme chronique lorsqu'elle est de longue durée, évolutive, souvent associée à une invalidité et à la menace de complications graves. Une maladie chronique évolue par phases.

Maladie métabolique :

Perturbations du fonctionnement de l'organisme liées aux affections dues à l'accumulation dans les cellules de quantités anormalement élevées de substances normales ou pathologiques (lipides, glucides, calcium, etc.). Les maladies métaboliques concernent, pour EMNo_line, l'ensemble des dérèglements de nos organes en lien avec l'excès de graisse, en particulier d'une accumulation de graisse viscérale.

Maladie thromboembolique :

La maladie thromboembolique est une maladie fréquente des veines qui touche environ une personne sur mille dans la population. Caractérisée par l’occlusion ou le rétrécissement d’une veine par un caillot de sang, elle se manifeste sous forme de thrombose (caillot dans une veine) ou d’embolie pulmonaire (caillot dans une artère des poumons).

Malnutrition :

Mauvais état nutritionnel dû à une alimentation mal équilibrée ou mal adaptée à un individu ou à une population.

Métabolisme :

Ensemble des transformations chimiques et biologiques qui s'accomplissent dans l'organisme.

Métabolisme de repos :

Chez le sujet étendu sur un lit, au repos, après une nuit de jeûne, les mesures effectuées permettent d’évaluer le métabolisme de base. Ce métabolisme de base correspond à l’énergie dépensée pour les fonctions de maintien de l’organisme : le travail cardiaque et respiratoire, l’énergie dépensée pour le maintien des gradients ioniques transmembranaires et l’activité du système nerveux ainsi que le turnover des constituants tissulaires représentent la part la plus importante de ces dépenses de maintien. Les mesures du métabolisme de base montrent une très grande variabilité inter-individuelle. Cette variabilité est principalement attribuée à des différences de composition corporelle. Le métabolisme de base croît proportionnellement à la masse corporelle

Microbiote intestinal :

Le microbiote intestinal correspond à l'ensemble des bactéries composant notre intestin (flore intestinale). Ces milliards de bactéries nous sont propres et peuvent avoir un impact sur différentes fonctions digestives. Une perturbation de ce microbiote, dysbiose, peut être à l'origine de troubles.

Micronutriments :

Les micronutriments sont des nutriments sans valeur énergétique, mais vitaux pour l’organisme. Ils regroupent les vitamines, les minéraux et les oligo-éléments et sont actifs à de très faibles doses.

Morbidité :

Caractère relatif à une maladie ou Nombre d'individus atteints par une maladie dans une population donnée et pendant une période déterminée.

Mucilages :

Les mucilages sont des substances végétales, constituées de polysaccharides, qui gonflent au contact de l'eau en prenant une consistance visqueuse, parfois collante, semblable à la gélatine.

Myocytes :

Les myocytes sont les cellules constituant les fibres musculaires. Ce sont des cellules capables de contraction, en convertissant l'énergie chimique en mouvement

Myoglobine :

La myoglobine est une protéine musculaire dont la principale fonction est de stocker l'oxygène.

N

Néoglucogénèse intestinale :

La néoglucogénèse intestinale est une fonction de l'intestin intervenant dans la régulation glucidique (régulation des sucres). L'intestin est en capacité de produire du glucose (sucre) dans certaines situation.

Neurophysiologie :

Etude des fonctions du système nerveux.

Night eating disorder :

Trouble de l'alimentation nocturne consistant en des prises alimentaires importante avec perte de contrôle.

Nissen-sleeve :

La Nissen-sleeve est une technique de chirurgie bariatrique en cours d'étude. Elle consiste à réaliser une sleeve associée à une technique anti reflux, le Nissen.

Noyau accumbens :

Zone du cerveau impliquée dans le système de la récompense et des addictions. Il met en relation le système limbique (siège des émotions) et les noyaux gris centraux (qui permettent de planifier un mouvement ou un raisonnement). 

O

obésité :

L'obésité est une maladie chronique complexe correspondant à un excès de masse grasse entraînant des inconvénients pour la santé d'une personne. Cette pathologie se résume difficilement à un chiffre. Classiquement, L'Indice de Masse Corporelle (IMC) qualifie une personne obèse si l'IMC > 30kg/m². 

Obésité-Maladie :

Excès de masse grasse entraînant des inconvénients pour la santé. L'obésité altère bien la santé dans ses 3 dimensions physique, mentale et sociale. L'obésité est donc bien une maladie.

Obésogène :

Qui favorise l'obésité, qui rend obèse. Une activité professionnelle très sédentaire est un élément obésogène car il favorise l'apparition de l'obésité.

Oligo-élément :

Un oligo-élément est un sel minéral nécessaire à la vie d'un organisme, mais en quantité très faible. Les oligo-éléments possèdent une toxicité pour l'organisme lorsqu'ils sont présents à des taux trop élevés.

Oligosaccharide :

Les oligosaccharides sont des sucres constitués par une association allant de deux à une dizaine de molécules de sucres simples (ou oses), parfois plus. Ils jouent des rôles différents selon l'organisme où ils se trouvent.

OMS :

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est une agence spécialisée de l'Organisation des Nations Unies (ONU) pour la santé publique créée en 1948.

Orthostatisme :

L'orthostatisme est en lien avec la position debout. Des vertiges à l'orthostatisme sont des vertiges survenant en position debout.

Ostéoporose :

L'ostéoporose est une altération de la structure osseuse. La densité osseuse sera altérée rendant l'os fragile et donc plus susceptible aux fractures.

Oxalates :

Sel de l'acide oxalique pouvant se lier au calcium et ainsi former des cristaux d'oxalate de calcium à l'origine de crise de colique néphrétique si ces cristaux bloquent l'écoulement des urines au niveau des reins.

P

Pair aidance :

La pair-aidance repose sur une entraide entre personnes étant ou ayant été atteintes d'une maladie.

Palatabilité :

Caractéristique de la texture des aliments agréables au palais ; elle intervient dans le plaisir alimentaire. 

Pandémie :

Épidémie qui atteint un grand nombre de personnes, dans une zone géographique très étendue.

Pectine :

La pectine est une forme de glucide d'origine végétale.

Phanères :

Les phanères sont les cheveux, les poils, les ongles et la peau.

Phlébite :

Une phlébite est une thrombose veineuse. Un caillot de sang bloque la circulation veineuse.

Phosphollipides :

Les phospholipides sont des lipides possédant un côté hydrophile (qui peut rester en contact avec l'eau) et un autre hydrophobe (qui repousse l'eau et qui est soluble avec les lipides). Ce sont ces molécules qui constituent les membranes des cellules de notre organisme, la partie hydrophile des phospholipides (la tête) étant en contact avec l'espace extracellulaire et la partie hydrophobe (la queue, qui est composée d'acides gras) avec l'intérieur de la cellule.

Phytates :

Composés phosphorés qui se lient à certains métaux, par exemple le fer, et empêchent leur absorption par l'intestin. Les phytates et les composés polyphénoliques qui se trouvent dans les aliments d'origine végétale sont connus pour s'associer au fer non hémique et le rendre insoluble.

Plicature gastrique :

La plicature gastrique est une technique endoscopique qui consiste à replier l'estomac sur lui-même diminuant ainsi le volume alimentaire possible. Cette technique n'est actuellement pas validée par la Haute Autorité de Santé.

Polyols :

Édulcorants dits « de charge » ou « massiques ». Ils sont obtenus industriellement, mais ils sont aussi naturellement présents en petites quantités dans de nombreux fruits et légumes, comme les baies de sorbier ou les champignons.

Prandiale :

Relatif au repas, à la digestion, aux contractions ressenties après avoir ingéré de la nourriture.

Pré-adipocytes :

Un pré-adipocyte est une cellule adipocytaire à l'état encore immature. Sous-l'effet de signaux provenant des adipocytes remplis en cas d'excès d'énergie, ils pourront se transformer en adipocytes adultes pour à leur tour stocker l'énergie.

Prééclampsie :

Une prééclampsie est une situation pathologique durant la grossesse. La prééclampsie (appelée aussi toxémie gravidique) est une hypertension artérielle gravidique (HTA) qui apparaît dans la deuxième moitié de la grossesse (après 20 semaines d'aménorrhée), associée à une protéinurie.

Le terme prééclampsie fait référence au fait qu'il s'agit d'une condition clinique qui, lorsqu'elle n'est pas prise en charge, peut évoluer vers l'éclampsie, laquelle se manifeste par l'apparition de convulsions et constitue une situation d'urgence vitale.

Probiotiques :

Ensemble des micro-organismes utiles de la flore intestinale.

Pullulation du grêle :

Une pullulation du grêle ou dysbiose intestinale est une altération majeure du microbiote. Cette modification de la composition bactérienne de la flore intestinale sera à l'origine de troubles digestifs spécifiques.

R

Rassasiement mécanique :

Information envoyée au cerveau indiquant que l'estomac est plein. Le rassasiement mécanique est en lien avec la pression de l'estomac et la distension gastrique. Il est à différencier du rassasiement spécifique en lien avec la sécrétion d'hormones digestives informant le cerveau de l'absorption des nutriments.

Réactions enzymatiques :

Une réaction enzymatique est une réaction organique, chimique ou biochimique faisant intervenir un enzyme comme accélérateur de la réaction (catalyseur).

Reflux acide :

Un reflux acide est une remontée du contenu gastrique acide dans l'œsophage.

Reflux gastrooesophagien :

Le reflux gastro-œsophagien (RGO) est la remontée d'une partie du contenu gastrique dans l'œsophage.

On distingue :

Le reflux gastro-œsophagien "physiologique" intermittent n’entraînant pas de complications. Les symptômes surviennent surtout après les repas, la nuit ou dans certaines positions (en particulier lorsqu’on se penche en avant). C'est un phénomène normal lorsqu’il est peu fréquent, bref et non douloureux.
Le reflux gastro-œsophagien qui dure et qui est fréquent. Les remontées acides de l'estomac sont importantes, très fréquentes et prolongées dans le temps. L'acidité du liquide gastrique irrite la muqueuse de l'œsophage et peut être responsable d'une inflammation de la muqueuse œsophagienne appelée œsophagite.

Régime alimentaire :

Façon dont un organisme peut se nourrir. Un régime n'est pas nécessairement une restriction.

Relative Fat Mass (RFM) :

Nouvel indice reflétant la masse grasse, plus fiable que l'IMC

Restriction cognitive :

Intention de contrôler ses apports alimentaires dans le but de maigrir ou de ne pas grossir. C'est un contrôle mental trop rigide de la prise alimentaire.

Restriction quantitative :

La restriction qualitative se caractérise par le fait de réduire les types d'aliments ingérés, notamment les aliments gras et sucrés, et de trier et choisir ses aliments, dans le but de maigrir et perdre du poids

Rétention hydrosodée :

Indique une rétention d'eau. Cette rétention d'eau est en lien avec les mouvement de sodium du corps d'où le terme "hydrosodée". Elle peut se manifester par une prise de poids en lien avec des œdèmes. 

S

SADI Bypass :

Le SADI bypass est une technique de chirurgie bariatrique avec une dérivation intestinale récente. Le court-circuit se situe avec cette technique après l'estomac, en particulier après le sphincter inférieur de l'estomac (le pylore) contrairement au bypass en Y où cette connexion (anastomose) se situe directement sur l'estomac. Cette technique chirurgical n'est pas encore validée par la Haute Autorité de Santé.

Santé :

Etat de bien-être physique, mental et social. La santé n'est pas un état de normalité

Sarcopénie :

Une sarcopénie est une atteinte de la fonction et de la masse musculaire secondaire à des apports nutritionnels trop faibles ou inadaptés.

Sédentarité :

Ensemble des comportements avec une dépense énergétique très faible

Sensations trigéminales :

Ces sensations ne sont ni des arômes, ni des saveurs, elles naissent lorsqu’on déguste une glace, une feuille de menthe, un piment, un oignon, une boisson gazeuse ou encore des kakis trop verts. Les informations thermiques, tactiles et chimiques de la langue sont véhiculées principalement par le nerf trijumeau.
Il s’agit de sensations comme l’astringent, le pétillant, le brûlant, le piquant, le chaud, le froid, la texture, la douleur…

Situations dysmétaboliques :

Situations en lien avec une dérégulation des fonctions métaboliques (sucres, graisses, calcium …).

Sleeve :

La sleeve gastrectomie, ou gastrectomie longitudinale en manchon, est une technique de chirurgie bariatrique consistant à sectionner les deux tiers de l'estomac pour en réduire la capacité lors de la prise alimentaire.

Sophrologie :

Méthode de gestion de la pensée permettant de focaliser son attention, de développer ses capacités de visualisation mentale et de réguler ses émotions

Spermatogénèse :

La spermatogenèse est le processus de production des spermatozoïdes, qui a lieu dans les tubes séminifères des testicules.

Stéatohépatite (NASH) :

La stéatohépatite non alcoolique (SHNA, ou NASH en anglais, pour Non Alcoolic Steato Hepatitis) est une stéatose (accumulation anormale de graisses dans le foie) qui n'est pas due à un excès de consommation d’alcool.

Elle est caractérisée par :

Une augmentation des gamma-GT ou des transaminases dans le sang ;
Une histologie qui évoque une stéatose et une hépatite (inflammation du foie) ;
L'absence de maladie alcoolique ou d'autre maladie du foie (hépatite virale).
La stéatohépatite non alcoolique est diagnostiquée par l'histologie du foie, à partir d'une biopsie, qui montre la stéatose et des lésions : ballonisation ou nécrose des shépatocytes, inflammation et corps de Mallory (amas de micro-filaments). La maladie peut évoluer en cirrhose, voire en carcinome hépato-cellulaire.

Stéatose hépatique :

La stéatose est l’accumulation de graisses à l’intérieur de cellules qui, normalement, n’en contiennent pas ou peu. Le foie, qui comporte très peu de graisses lorsqu’il est sain, peut être le siège de cette concentration. On parle alors de stéatose hépatique, stéatose du foie ou encore, en langage courant, de « foie gras ». Ainsi, un foie qui contient trop de graisses (triglycérides) est un foie stéatosique.

Lorsque l’accumulation de graisses dans le foie survient en dehors de toute consommation élevée d’alcool, on parle de maladie du foie gras non alcoolique ou stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD - non alcoholic fatty liver disease).

Sténose :

Une sténose est un rétrécissement, une sorte de goulot d'étranglement

Stress oxydatif :

Le stress oxydant, appelé aussi stress oxydatif (ou pression oxydative) est un type d'agression des constituants de la cellule. Il apparaît quand des espèces réactives oxygénées (ou radicaux libres) et/ou des espèces réactives oxygénées et azotées oxydant pénètrent la cellule ou s'y forment ; ces molécules sont instables et très cytotoxiques car elles « oxydent » d'autres molécules en leur soustrayant un électron ce qui les rend à leur tour instables.

Stroma adipocytaire :

Compose un tiers du tissu adipeux. Il représente tissu fibreux, conjonctif, autour des adipocytes. Il est constitué de nombreuses cellules jouant en quelques sortes la fonction d'armature ou squelette du tissu adipeux.

Substrats énergétiques :

Les substrats énergétiques sont apportés par l’alimentation.  Ils ont un double rôle :
- Satisfaire les besoins immédiats d’ATP par leur oxydation dans le cycle de Krebs. Tous les substrats peuvent être oxydés le choix préférentiel des substrats va dépendre de l’état métabolique et hormonal : les acides gras sont oxydés plutôt quand leur niveau est élevé dans le sang (période post absorptive et jeûne, exercice physique), les glucides sont oxydés en période post prandiale par les tissus insulinodépendants et en permanence par les tissus non insulino-dépendants (cerveau, éléments figurés du sang),les protéines sont oxydées en cas d’afflux important (foie en période post prandiale).
- Reconstituer les réserves de glycogène et de protéines.

Système paralimbique :

Partie de cerveau jouant un rôle très important dans le comportement et en particulier, dans diverses émotions comme l'agressivité, la douleur morale, la peur, le plaisir ainsi que la formation de la mémoire.

T

Thérapie Cognitive et Comportementale :

Les TCC s'intéressent à la souffrance des individus. La pratique est centrée sur la cognition, c'est-à-dire les pensées et les croyances parfois erronées et négatives que cultive l'individu sur lui-même, que la thérapie permettra de corriger.

Thermodynamique :

Branche de la physique qui étudie le comportement thermique des corps, plus exactement les mouvements de chaleur.

Thermogenèse :

La thermogenèse est la production de chaleur de l’organisme par augmentation du métabolisme cellulaire. Notre organisme produit de la chaleur lors des réactions cellulaires (rendement) mais aussi pour maintenir notre température à 37°C. Pour produire cette chaleur, énergie thermique, un des processus est d'utiliser les réserves de graisses, c'est la thermogénèse lipidique.

Thromboembolique :

Formation de caillot au niveau des vaisseaux sanguins, l'embolie étant la migration de ce caillot.

Thrombose :

Une thrombose est la formation d'un caillot de sang empêchant la circulation sanguine.

Tissu adipeux :

Le tissu adipeux est la graisse de notre organisme. Ce tissu vivant est constitué de cellules, les adipocytes, dont la principale fonction est de stocker l'excès d'énergie provenant de notre alimentation pour la restituer en cas de famine. Le tissu adipeux est donc un tissu de réserve énergétique.

Tochophérol :

Forme de vitamine E qui est préférentiellement absorbée et accumulée par les humains.

Triglycérides :

Les triglycérides sont composés d’acides gras et de glycérol. Ils sont stockés dans les tissus adipeux et nous fournissent de l’énergie. Les triglycérides représentent la forme de stockage des acides gras dans l'organisme.

Trouble du comportement alimentaire (TCA) :

Les troubles du comportement alimentaire, appelés aussi « troubles des conduites alimentaires », sont des perturbations graves du comportement avec des répercussions négatives sur la santé physique, mentale et sociale.

Trouble identitaire :

Trouble de l'identité, secondaire à une perte de repères ici dans les suites de changements corporels importants.

Trous de trocart :

Les trous de trocart sont les orifices créés pour pouvoir passer les instruments lors des intervention de chirurgie. Ils correspondant aux cicatrices

U

Ulcère :

Un ulcère correspond à une érosion de la muqueuse.

Ulcère de l’anastomose :

L'ulcère de l'anastomose est le développement d'une érosion au niveau de la jonction artificielle du tube digestif.

V

Valeur nutritive :

Qualité d'un aliment en fonction des nutriments qu'il contient. 

Vitamines hydrosolubles :

Vitamines solubles dans l'eau. Nous y retrouvons les vitamines du groupe B et la vitamine C. Les vitamines hydrosolubles (à l'exception de la vitamine B12) ne sont pas stockables et les apports excédentaires sont éliminés par la voie urinaire.

Vitamines liposolubles :

Les vitamines liposolubles sont les vitamines solubles dans les graisses. Elles peuvent se mélanger aux graisse mais pas à l'eau. Ces vitamines sont au nombre de 4 : Vitamine A, E, D et K. Elles sont ainsi absorbées au niveau du tube digestif avec les graisses.